Petite mise au point sur l’alimentation saine

MANGER DEVRAIT ETRE UN ACTE CONSCIENT

Nous avons tout à portée de mains, en abondance, et toute l’année. Cependant dans ces pays ‘’chanceux’’, nous n’avons jamais eu autant de maladies de de surcharges entrainant de maladies de carences.

Depuis des millénaires, nos ancêtres ont su s’adapter et survivre à leur milieu naturel (sinon je ne serais pas en train d’écrire et vous de lire ! la race humaine aurait succombée assez rapidement), en se nourrissant et se soignant avec  ce qu’ils y avaient autour d’eux.  Ils vivaient au rythme de la nature et des saisons, tout simplement.

Depuis l’avènement de la médecine moderne et de l’industrialisation, nous sommes de plus en plus malades.  Aujourd’hui, nous nous soucions peut de ce que nous avalons pourvu que cela nous remplissent et que notre plaisir soit satisfait. Quant à savoir d’où cela provient, comment cela a été produit afin de connaitre, éventuellement, quels produits chimiques ont été utilisés ???? De connaitre  les conditions de travail des personnes qui ont eu le produit dans les mains afin de manger en conscience…pas le temps !

C’est là une grande partie du problème, on ne prend pas le temps de choisir, de regarder, de réfléchir, il faut que tout aille super vite même l’acte de manger. Pourtant qui veut voyager loin ménage sa monture, et on commence par l’alimentation.

Et c’est là tout l’aspect préventif de la naturopathie.

  Le corps ne reconnait plus ce qu’on lui donne, mais il s’adapte et on le remplit, il stocke, il s’intoxique, et il s’épuise. Et c’est le début de la maladie. On prend une pilule, un traitement (qui au passage est encore un produit chimique !)  et la machine est relancée. Mais, le problème resurgit ailleurs ou au même endroit, de plus en plus intensément, de plus en plus souvent et dur de plus en plus longtemps : c’est la chronicité.  Car la cause profonde du problème n’a pas été résolue.

Manger devrait être une chose simple parce qu’on  on mange au moins trois fois par jour de la naissance à la mort. Et pourtant c’est l’alimentation qui porte le plus à confusion, et qui devient source du problème.

VOUS ETES CE QUE VOUS MANGER

La priorité de l’alimentation est de nourrir les cellules afin qu’elles produisent de l’énergie qui permet de vaquer à nos occupation quotidienne et assez d’énergie pour que le corps puisse s’auto guérir, avoir les idées claires, un esprit sain dans un corps sain…. Elle fournit  les matériaux nécessaire à la réparation, et le maintien en état de la ‘’machine’’.

Notre corps se renouvelle en permanence et il est remis à neuf complètements tous les 15 ans environ.  Et les matériaux de construction sont ceux que nous lui donnons. 

Voici quelques exemples de cellules spécialisées :

  • Les cellules des papilles de la langue se renouvellent tous les 10 jours et les cellules de l’odorat tous les 3 mois.
  • Les cellules de l’œsophage se renouvellent toutes les semaines.
  • Les cellules de l’estomac peuvent atteindre une année.
  • Les cellules du foie peuvent vivre jusqu’à une année, et même jusqu’à 500 jours. Ainsi, une personne de 50 ans a pratiquement refait son foie une cinquantaine de fois.
  • Les cellules de l’intestin grêle se renouvellent très vite, tous les 2 à 5 jours. Chaque minute, un million de cellules sont renouvelées.
  • Les cellules du côlon se renouvellent tous les 4 à 6 jours.
  • Les cellules normales de la prostate ont une durée de vie d’environ 2 à 3 mois.
  • Les cellules de la peau ont une durée de vie de seulement 28 jours.
  • Les cellules de la rétine  se renouvellent en moyen tous les 10 jours.

Donc pour faire fonctionner la machine, il faut lui donner les bons éléments de construction. Il ne vous viendrait pas à l’idée d’utiliser de l’essence pour un diesel, ou mettre de l’huile dans le radiateur. Cela vous semble aberrant, et je vous vois sourire et bien c’est pourtant ce que vous faite à votre véhicule qui vous transport sur cette terre : votre corps.

VASTE SUJET COMPLEXE !

Alimentation saine, healthy Food, slow Food… et j’en passe ! Si on ajoute à cela les régimes paléo, végétalien, cétogène, minceur, chrono….Comment on s’y retrouver ?  D’autant que chaque jour de nouvelles études viennent contredire la précédente et mettre à mal nos croyances en matière d’alimentation.  

Pour tout dire, moi aussi, au début, je ne savais pas quoi mettre dans mon assiette sans me poser des questions et stresser.  D’autant que l’alimentation et moi on n’était pas très copain (on l’est un peu plus aujourd’hui mais tout de même pas les meilleurs amis du monde…Faut pas exagérer !).

Mais ça c’était  avant de d’apprendre et de comprendre que oui il y une base d’alimentation saine à adopter c’est indéniable mais… il faut aussi comprendre ce qui ce passe à l’intérieur de notre corps et le cheminement de l’aliment dans l’organisme.

Parce qu’un aliment sain peut devenir malsain

TOUT DEPEND DE VOTRE CONSTITUTION

source: Stéphane Tétard

Un tas de paramètre entre en compte en matière d’alimentation.

Premièrement votre constitution : c’est votre façon de fonctionner depuis la naissance, c’est la  génétique. Elle vous transmet les forces et les faiblesses des générations précédentes. Par exemple, il y a des familles plus rondes que d’autres ; si nous reprenons l’exemple des voitures, il existe des 2 CV et des Ferrari, elles ont toutes les deux la même fonction, mais ne sont pas constituées de la même façon, et leur carburant et autres liquides sont différents ;

Deuxièmement,  votre tempérament : c’est la façon dont vous avez évolué physiquement et psychologiquement au court du temps depuis votre naissance,  jusqu’à aujourd’hui, moduler entre autre par l’environnement (familiale, sociale, culturel)  et votre façon de réagir à celui-ci. C’est l’aptitude que vous avez développé pour vous adaptez au monde selon vos faiblesses et vos forces que  vous avez utilisé, malmené et épuisé.  Vous êtes alors en déséquilibre ce qui dans ce cercle vicieux accentue tous vous prédispositions pathologiques ;

Troisièmement, votre diathèse : c’est votre état psycho-physiologique du moment avec les surcharges et les carences déterminant votre problématique de santé du moment ;

Et d’autres aspects comme :

  • des pathologies de toutes sortes,
  • de votre état émotionnel et la façon dont vous le gérez,
  • de l’âge, avec les années, toutes les fonctions du corps perdent leur capacité y compris les fonctions métaboliques,
  • du travail, quelqu’un qui travaille dans un bureau n’aura pas les même besoin qu’un travailleur de force;
  • du votre activité physique…
  • de la saison : nous sommes vivants donc nous sommes soumis à des rythmes naturels que notre organisme perçoit et connait. L’exemple classique que tout le monde connait  est les fraises en hiver. Nous envoyons alors à notre corps un signal erroné : youpi, nous sommes en été. Et le corps ne fonctionne pas tout à fait pareil  suivant les saisons. En été, le système immunitaire sera moins vigilant que pendant l’hiver et le système immunitaire moins sur ces gardes. Donc, une mauvaise information peut avoir des conséquences sur l’organisme.

Mais surtout….

TOUT DEPEND DANS QUEL TUBE DIGESTIF IL SE TROUVE.

CHACUN A CES PROPRES  CAPACITES DIGESTIVES.

Cependant, nous constatons des  personnes dire, et pour beaucoup, manger sainement  et sont fatiguées, prennent du poids sans savoir pourquoi, on des douleurs partout…

Un aliment pour arriver à la cellule doit être :

Ingérer : c’est-à-dire quels aliments nous allons choisir pour nous construire et réparer, et faire le plein d’énergie ;

Digérer: c’est la transformation des aliments en nutriments. A ce stade, des enzymes entrent en action. Hors nous n’avons pas tous la même capacité enzymatique, se sont nos capacités digestives propres (constitution et tempérament) ;

Assimiler : c’est le passage des nutriments du tube digestif dans le sang. Cela dépend de l’intégrité de la paroi intestinale (entre autre) qui dépend-elle de plusieurs facteurs internes et externes a notre organisme… ;

Et pour passer par toutes ces étapes il y a un long parcours de la bouche à la cellule passant par différentes phases métapolitiques.

Notre corps répond à une certaine physiologie commune afin de réduire les aliments en nutriments, mais il existe des faiblesses physiologiques (et parfois psychologique !) qui sont propre à chacun.

Certains ont des faiblesses à métaboliser les acides, pour d’autres se sera les glucides ou les lipides…

Il n’y a pas une alimentation saine,

 mais une alimentation adaptée individuelle

L’alimentation dépend de l’individu dans sa globalité  et non pas de ce qu’on décide de ce qu’est une alimentation saine. Quand on cherche des infos sur la façon de se nourrir, nous sommes vite perdus tellement les sources sont nombreuses, diverses et variées. Ce qu’il faut comprendre est que ce qui est bon pour soi ne l’est pas pour une autre personne appartenant à la même famille.

Bien sûr, il y a des bases et d’excellents conseils à suivre quand on est en bonne santé mais il est impératif de prendre en compte la personne dans sa globalité pour déterminer  ce qui lui convient en alimentation.  

Cela n’empêche cependant pas de végétaliser son assiette !

Parce que c’est pour soi et c’est bon pour la planète

Un naturopathe est formé à mener l’enquête et déterminer la meilleure alimentation qu’il soit pour vous à un instant donné et/ou sur le long terme.

ET LE PLAISIR,

Pour vous rassurer, un naturopathe ne mange pas que des graines et ne boit pas que des tisanes, même si c’est excellent pour la santé et les conseils.

Oui cela peut sembler contraignant au début mais, après avoir expérimenté, l’alimentation saine individuelle et adaptée est adoptée. Car elle procure un bien-être et une énergie optimale, parce que adapté à vos besoins propres (pas celui de votre conjoint ou enfants ni même de votre maman).

Non elle n’est pas insipide, et maussade, oui à la gourmandise et aux nouvelles découvertes papillaires.  

 Non il ne faut pas être un chef étoilé ou une simple bonne cuisinière (j’en suis la preuve vivante preuve !).

Non elle ne demande pas de temps, mais juste de l’organisation au début qui deviendra rapidement une habitude (donc qui dit habitude dit sans se prendre la tête !). La nourriture saine est une nourriture simple et la moins transformée possible (attention je ne parle pas de la simplicité d’ouvrir la barquette et hop au micro-onde….on est bien d’accord !).

Oui les écarts sont possibles, si vous le fait en conscience,  et si vous savez comment le rectifier le tire.

Ce que je souhaite faire comprendre c’est que chaque individu est unique, avec un métabolisme unique et pour avoir une santé optimale -du moins en ce qui concerne l’alimentation car la santé est une synergie de techniques naturelles l’alimentation ne faisant pas tout non plus !-  il doit avoir une alimentation adaptée à son fonctionnement physiologique et sa psychologie bref d’un tout.

Lors de la consultation, le naturopathe vous explique pourquoi tel aliment ne vous convient pas et  par quoi le remplacer ou comment le supprimer sans manque. Il se peut aussi qu’un aliment ne vous convient pas à un moment précis de votre vie mais qui peut le devenir en travaillant sur ce point, comme les intolérances par exemple.

Vous aurez un  autre regard sur l’alimentation  que celle de vous remplir tout en gardant plaisir et convivialité et surtout énergie et santé optimale.

Pleine santé et belle aventure à vous.

Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *