la maladie: la vision holistique

La maladie peut être perçue de 2 façons différentes.

La médecine conventionnelle comprend la maladie comme étant causée par des éléments extérieurs, tels que des virus, des microbes… Nous tombons malade par hasard, et nous nous soignons à coup de anti : inflammatoire, biotique,…. Pour nous soulager. Mais est ce que la cause réelle de cet état de pathologie a été pris en compte, est ce que la cause profonde a été ‘’traité’’

Et bien non !

Pour le naturopathe, les symptômes, les pathologies sont une seule et même cause :

l’encrassement de terrain.  

Nous devenons malades à la suite d’un déséquilibre de notre terrain,  par une hygiène de vie non adaptée.

Le terrain et le déséquilibre résultent de nombreux facteurs.

D’abord le terrain ; il est composé de :

  • notre constituion de naissance : déterminer par notre génétique, notre histoire familiale. Il est presque impossible d’intervenir dessus mais elle donne de précieux indices sur les risques pathologiques, le mode réactif de l’organisme tant au niveau physiologique que psychologique ;
  • notre tempérament  détermine la façon dont nous allons nous adapter à notre environnement. Plus nous nous adapterons, moins nous lutterons et meilleur sera notre énergie vitale. Cet évolution de tempérament dépend de notre hygiène de vie : hygiène alimentaire, physique, psycho émotionnelle, environnemental…
  • notre  toxémie c’est-à-dire l’état des liquides organiques qui sont le sang, la lymphe et les liquides intra et extra cellulaire. La qualité de ces liquides qui sont toujours en juste proportion adéquate au maintien de la vie. Ces liquides permettent une meilleure circulation des énergies, une meilleure communication cellulaire.

Le corps a ce pouvoir extraordinaire de s’autoguérir en appliquant la loi d’homéostasie.

C’est-à-dire, il va chercher toujours et part tous les moyens possibles à retrouver son état de santé, qui est un état naturel contrairement à la maladie et donc va chercher à évacuer ce qui a créé cet état pathologique. Soit il va les évacuer vers l’extérieur, on parle de « crise de nettoyage », soit il va les stocker selon l’état vitale de la personne et son hygiène de vie. Cette crise résulte de l’énergie que met l’organisme à cette tâche d’élimination des toxines. Hors de nos jours, l’organisme  n’arrive pas à évacuer les toxines de façon adéquate et l’organisme s’encrasse. Les liquides deviennent comme une rivière stagnante qui ne circule plus les pathologies commence à apparaitre.

Les différents stades de la maladie

La maladie est donc une suite d’erreur commise au quotidien engendrant un déséquilibre de notre terrain.

  • 1 er niveau de la maladie : la maladie aigue, pour lequel la force vitale est suffisante et forte pour que l’organisme évacue lui-même ses déchets et retrouve l’état d’équilibre. Les organes d’éliminations qui sont : le foie, les intestins, les reins, les poumons, la peau sont en parfaite état de marche. Elle est souvent spectaculaire mais rapide comme chez les enfants ou les personnes qui prennent soins de leur santé au quotidien
  • Niveau 2 le corps s’adapte petit à petit à cette situation et commence à éliminer moins bien les toxines. Selon la loi de l’homéostasie, le corps cherchant par tous les moyens à avoir les liquides propres, les toxines qui y circulent seront ‘’misent en attenante’’ dans un endroit de l’organisme ou elles attendront la prochaine possibilité d’évacuation. En attendant, ces lieux de stockage vont s’irriter, s’enflammer, s’enkyster… Ces endroits dépendent du terrain et donc c’est pour cela qu’il existe des pathologies différentes, mais une même cause.
  • Niveau 3 : avec le temps à force, le corps et les systèmes de défense s’épuisent, les évacuations se font de moins ne moins bien,  la maladie chronique semble installée, le corps s’est habitué à vivre avec et n’engage pas de réaction violente pour s’en débarrasser. L’état de santé est irrégulier, l’organisme passe par des hauts et des bas et s’affaiblit progressivement jusqu’à abandonner toute action de défense. La vitalité chute due à une perte progressive d’énergie. Les troubles se fixent ou  se déplacent. Nous sommes alors en présence d’un état de chronicité, il en ressort accoutumance de la situation, un système immunitaire déficient, des fonctions émonctoriellese qui ne sont plus à même d’éliminer les toxines en excès. Toute la physiologie se trouve modifiée ;
  •  Niveau 4 : maladie de dégénérative : les tissus sont atteints en profondeur.

Prendre soin de soi et éviter l’installation de la maladie, c’est observer sa vie durant les règles hygiène vitale pour maintenir en équilibre les fonctionnalités de son l’organisme.

Pour cela la naturopathie détermine le terrain et connait les techniques naturelles qui permettront de rétablir ce dernier et retrouver la santé. Il va redonner se dont le corps à besoin pour se guérir de lui-même en proposant des cures de drainages adaptées, des cures de revitalisation de retrouver une énergie vitale d’apprendre à apporter ce qu’il faut à votre terrain qui vous est propre, apprendre à retrouver un rythme plus naturelle…

alors prenez soin de votre santé sans attendre la maladie

Virginie