Petite mise au point sur l’alimentation saine

MANGER DEVRAIT ETRE UN ACTE CONSCIENT

Nous avons tout à portée de mains, en abondance, et toute l’année. Cependant dans ces pays ‘’chanceux’’, nous n’avons jamais eu autant de maladies de de surcharges entrainant de maladies de carences.

Depuis des millénaires, nos ancêtres ont su s’adapter et survivre à leur milieu naturel (sinon je ne serais pas en train d’écrire et vous de lire ! la race humaine aurait succombée assez rapidement), en se nourrissant et se soignant avec  ce qu’ils y avaient autour d’eux.  Ils vivaient au rythme de la nature et des saisons, tout simplement.

Depuis l’avènement de la médecine moderne et de l’industrialisation, nous sommes de plus en plus malades.  Aujourd’hui, nous nous soucions peut de ce que nous avalons pourvu que cela nous remplissent et que notre plaisir soit satisfait. Quant à savoir d’où cela provient, comment cela a été produit afin de connaitre, éventuellement, quels produits chimiques ont été utilisés ???? De connaitre  les conditions de travail des personnes qui ont eu le produit dans les mains afin de manger en conscience…pas le temps !

C’est là une grande partie du problème, on ne prend pas le temps de choisir, de regarder, de réfléchir, il faut que tout aille super vite même l’acte de manger. Pourtant qui veut voyager loin ménage sa monture, et on commence par l’alimentation.

Et c’est là tout l’aspect préventif de la naturopathie.

  Le corps ne reconnait plus ce qu’on lui donne, mais il s’adapte et on le remplit, il stocke, il s’intoxique, et il s’épuise. Et c’est le début de la maladie. On prend une pilule, un traitement (qui au passage est encore un produit chimique !)  et la machine est relancée. Mais, le problème resurgit ailleurs ou au même endroit, de plus en plus intensément, de plus en plus souvent et dur de plus en plus longtemps : c’est la chronicité.  Car la cause profonde du problème n’a pas été résolue.

Manger devrait être une chose simple parce qu’on  on mange au moins trois fois par jour de la naissance à la mort. Et pourtant c’est l’alimentation qui porte le plus à confusion, et qui devient source du problème.

VOUS ETES CE QUE VOUS MANGER

La priorité de l’alimentation est de nourrir les cellules afin qu’elles produisent de l’énergie qui permet de vaquer à nos occupation quotidienne et assez d’énergie pour que le corps puisse s’auto guérir, avoir les idées claires, un esprit sain dans un corps sain…. Elle fournit  les matériaux nécessaire à la réparation, et le maintien en état de la ‘’machine’’.

Notre corps se renouvelle en permanence et il est remis à neuf complètements tous les 15 ans environ.  Et les matériaux de construction sont ceux que nous lui donnons. 

Voici quelques exemples de cellules spécialisées :

  • Les cellules des papilles de la langue se renouvellent tous les 10 jours et les cellules de l’odorat tous les 3 mois.
  • Les cellules de l’œsophage se renouvellent toutes les semaines.
  • Les cellules de l’estomac peuvent atteindre une année.
  • Les cellules du foie peuvent vivre jusqu’à une année, et même jusqu’à 500 jours. Ainsi, une personne de 50 ans a pratiquement refait son foie une cinquantaine de fois.
  • Les cellules de l’intestin grêle se renouvellent très vite, tous les 2 à 5 jours. Chaque minute, un million de cellules sont renouvelées.
  • Les cellules du côlon se renouvellent tous les 4 à 6 jours.
  • Les cellules normales de la prostate ont une durée de vie d’environ 2 à 3 mois.
  • Les cellules de la peau ont une durée de vie de seulement 28 jours.
  • Les cellules de la rétine  se renouvellent en moyen tous les 10 jours.

Donc pour faire fonctionner la machine, il faut lui donner les bons éléments de construction. Il ne vous viendrait pas à l’idée d’utiliser de l’essence pour un diesel, ou mettre de l’huile dans le radiateur. Cela vous semble aberrant, et je vous vois sourire et bien c’est pourtant ce que vous faite à votre véhicule qui vous transport sur cette terre : votre corps.

VASTE SUJET COMPLEXE !

Alimentation saine, healthy Food, slow Food… et j’en passe ! Si on ajoute à cela les régimes paléo, végétalien, cétogène, minceur, chrono….Comment on s’y retrouver ?  D’autant que chaque jour de nouvelles études viennent contredire la précédente et mettre à mal nos croyances en matière d’alimentation.  

Pour tout dire, moi aussi, au début, je ne savais pas quoi mettre dans mon assiette sans me poser des questions et stresser.  D’autant que l’alimentation et moi on n’était pas très copain (on l’est un peu plus aujourd’hui mais tout de même pas les meilleurs amis du monde…Faut pas exagérer !).

Mais ça c’était  avant de d’apprendre et de comprendre que oui il y une base d’alimentation saine à adopter c’est indéniable mais… il faut aussi comprendre ce qui ce passe à l’intérieur de notre corps et le cheminement de l’aliment dans l’organisme.

Parce qu’un aliment sain peut devenir malsain

TOUT DEPEND DE VOTRE CONSTITUTION

source: Stéphane Tétard

Un tas de paramètre entre en compte en matière d’alimentation.

Premièrement votre constitution : c’est votre façon de fonctionner depuis la naissance, c’est la  génétique. Elle vous transmet les forces et les faiblesses des générations précédentes. Par exemple, il y a des familles plus rondes que d’autres ; si nous reprenons l’exemple des voitures, il existe des 2 CV et des Ferrari, elles ont toutes les deux la même fonction, mais ne sont pas constituées de la même façon, et leur carburant et autres liquides sont différents ;

Deuxièmement,  votre tempérament : c’est la façon dont vous avez évolué physiquement et psychologiquement au court du temps depuis votre naissance,  jusqu’à aujourd’hui, moduler entre autre par l’environnement (familiale, sociale, culturel)  et votre façon de réagir à celui-ci. C’est l’aptitude que vous avez développé pour vous adaptez au monde selon vos faiblesses et vos forces que  vous avez utilisé, malmené et épuisé.  Vous êtes alors en déséquilibre ce qui dans ce cercle vicieux accentue tous vous prédispositions pathologiques ;

Troisièmement, votre diathèse : c’est votre état psycho-physiologique du moment avec les surcharges et les carences déterminant votre problématique de santé du moment ;

Et d’autres aspects comme :

  • des pathologies de toutes sortes,
  • de votre état émotionnel et la façon dont vous le gérez,
  • de l’âge, avec les années, toutes les fonctions du corps perdent leur capacité y compris les fonctions métaboliques,
  • du travail, quelqu’un qui travaille dans un bureau n’aura pas les même besoin qu’un travailleur de force;
  • du votre activité physique…
  • de la saison : nous sommes vivants donc nous sommes soumis à des rythmes naturels que notre organisme perçoit et connait. L’exemple classique que tout le monde connait  est les fraises en hiver. Nous envoyons alors à notre corps un signal erroné : youpi, nous sommes en été. Et le corps ne fonctionne pas tout à fait pareil  suivant les saisons. En été, le système immunitaire sera moins vigilant que pendant l’hiver et le système immunitaire moins sur ces gardes. Donc, une mauvaise information peut avoir des conséquences sur l’organisme.

Mais surtout….

TOUT DEPEND DANS QUEL TUBE DIGESTIF IL SE TROUVE.

CHACUN A CES PROPRES  CAPACITES DIGESTIVES.

Cependant, nous constatons des  personnes dire, et pour beaucoup, manger sainement  et sont fatiguées, prennent du poids sans savoir pourquoi, on des douleurs partout…

Un aliment pour arriver à la cellule doit être :

Ingérer : c’est-à-dire quels aliments nous allons choisir pour nous construire et réparer, et faire le plein d’énergie ;

Digérer: c’est la transformation des aliments en nutriments. A ce stade, des enzymes entrent en action. Hors nous n’avons pas tous la même capacité enzymatique, se sont nos capacités digestives propres (constitution et tempérament) ;

Assimiler : c’est le passage des nutriments du tube digestif dans le sang. Cela dépend de l’intégrité de la paroi intestinale (entre autre) qui dépend-elle de plusieurs facteurs internes et externes a notre organisme… ;

Et pour passer par toutes ces étapes il y a un long parcours de la bouche à la cellule passant par différentes phases métapolitiques.

Notre corps répond à une certaine physiologie commune afin de réduire les aliments en nutriments, mais il existe des faiblesses physiologiques (et parfois psychologique !) qui sont propre à chacun.

Certains ont des faiblesses à métaboliser les acides, pour d’autres se sera les glucides ou les lipides…

Il n’y a pas une alimentation saine,

 mais une alimentation adaptée individuelle

L’alimentation dépend de l’individu dans sa globalité  et non pas de ce qu’on décide de ce qu’est une alimentation saine. Quand on cherche des infos sur la façon de se nourrir, nous sommes vite perdus tellement les sources sont nombreuses, diverses et variées. Ce qu’il faut comprendre est que ce qui est bon pour soi ne l’est pas pour une autre personne appartenant à la même famille.

Bien sûr, il y a des bases et d’excellents conseils à suivre quand on est en bonne santé mais il est impératif de prendre en compte la personne dans sa globalité pour déterminer  ce qui lui convient en alimentation.  

Cela n’empêche cependant pas de végétaliser son assiette !

Parce que c’est pour soi et c’est bon pour la planète

Un naturopathe est formé à mener l’enquête et déterminer la meilleure alimentation qu’il soit pour vous à un instant donné et/ou sur le long terme.

ET LE PLAISIR,

Pour vous rassurer, un naturopathe ne mange pas que des graines et ne boit pas que des tisanes, même si c’est excellent pour la santé et les conseils.

Oui cela peut sembler contraignant au début mais, après avoir expérimenté, l’alimentation saine individuelle et adaptée est adoptée. Car elle procure un bien-être et une énergie optimale, parce que adapté à vos besoins propres (pas celui de votre conjoint ou enfants ni même de votre maman).

Non elle n’est pas insipide, et maussade, oui à la gourmandise et aux nouvelles découvertes papillaires.  

 Non il ne faut pas être un chef étoilé ou une simple bonne cuisinière (j’en suis la preuve vivante preuve !).

Non elle ne demande pas de temps, mais juste de l’organisation au début qui deviendra rapidement une habitude (donc qui dit habitude dit sans se prendre la tête !). La nourriture saine est une nourriture simple et la moins transformée possible (attention je ne parle pas de la simplicité d’ouvrir la barquette et hop au micro-onde….on est bien d’accord !).

Oui les écarts sont possibles, si vous le fait en conscience,  et si vous savez comment le rectifier le tire.

Ce que je souhaite faire comprendre c’est que chaque individu est unique, avec un métabolisme unique et pour avoir une santé optimale -du moins en ce qui concerne l’alimentation car la santé est une synergie de techniques naturelles l’alimentation ne faisant pas tout non plus !-  il doit avoir une alimentation adaptée à son fonctionnement physiologique et sa psychologie bref d’un tout.

Lors de la consultation, le naturopathe vous explique pourquoi tel aliment ne vous convient pas et  par quoi le remplacer ou comment le supprimer sans manque. Il se peut aussi qu’un aliment ne vous convient pas à un moment précis de votre vie mais qui peut le devenir en travaillant sur ce point, comme les intolérances par exemple.

Vous aurez un  autre regard sur l’alimentation  que celle de vous remplir tout en gardant plaisir et convivialité et surtout énergie et santé optimale.

Pleine santé et belle aventure à vous.

Virginie

LES EXAMENS… ZEN ATTITUDES

Au moment des examens, l’organisme subit un énorme stress au point où il est parfois impossible pour lui de s’adapter, de gérer. le stress en lui-même est bon pour mobiliser ces forces mais sur la longueur, c’est l’épuisement, la panique, l’impossibilité de se souvenir de nos cours, voir même incapacité de réfléchir de se concentrer.

Une bonne préparation permettra de  gérer l’énergie, le stress, la mémoire… Les solutions naturelles permettent au corps de trouver ce qu’il faut en lui pour gérer, sans aucuns effets nocifs. Ces solutions permettront une récupération plus rapide et efficace après cette période.

Plusieurs techniques sont utiles, et c’est en synergie quelles seront plus efficaces.

BIEN SE NOURRIR

Avant de prendre des compléments, on commence par son assiette. Une alimentation saine permet de soutenir le mental et le physique. Elle doit être adaptée à la physiologie humaine. Elle est la base car elle apporte tout ce dont le corps a besoin pour fonctionner.

L’objectif :

  • Faire le pleins de nutriments essentiels pour le bon fonctionnement des fonctions cognitives pendant les révisions et le jour J ;
  • Alimenter les fonctions organiques régulant le stress afin de s’adapter rapidement au bon moment et ne pas s’épuiser ;
  • Avoir un maximum d’énergie en réserve, parce que celle-ci s’épuisera forcément au fur et à mesure des jours mais elle permettra de rester être au top pendant les révisions et au moment des examens ;
  • Booster sa réactivité et ces neurotransmetteurs (molécules produites par l’organisme permettant de réguler l’énergie, le stress…) le jour j ;

On commence par supprimer tout ce qui nous intoxique, et on évite les aliments qui peuvent augmenter le stress :

  • Les stimulants apportent un éveil momentané mais fatigue encore plus vite l’organisme. Pour pouvoir être au top il faut stimuler l’organisme mais aussi et surtout l’alimenter. Les stimulants font le contraire. L’effet premier du stimulant  est de stimuler une fonction interne mais il ne nourrit pas l’organisme au contraire, il l’épuise.
    • Café ;
    • Thé ;
    • Sodas ;
    • Boissons énergisantes ;
    • Sucre blanc ou raffiné ;
    • Alcool ;
    • Plat pré-cuisiné contenant des conservateurs. On préfère des plats préparés maison afin de maitriser les ingrédients et la cuisson.

Ce qu’il faut au cerveau :

  • Les vitamines importantes sont :
    • Les vitamines du groupe B  impliquées dans :
      • La synthèse des neurotransmetteurs ;
      •  B6 et B12 qui augmente la mémoire ;
    • Vitamine C antistress et tonifiante au moins 110 mg/jour ;
  • Vitamines D métabolise le calcium et le phosphore pour le cerveau ;
  • Vitamine E protège les membranes cellulaires du cerveau donc les neurones ;

On retrouve toutes ces vitamines dans

  • Le pollen frais
  • Le germe de blé
  • Les minéraux et oligoéléments sont indispensables aussi pour le bon fonctionnement de l’organisme dont :
    • Le magnésium +++

On retrouve une quantité importante de ces substances dans

  • Le pollen frais ;
  • Le plasma de Quinton (ou eau de mer ou eau de Quinton) en commençant par de l’hyper sur une semaine puis une semaine d’arrêt et ensuite cure d’iso sur 1 mois tous deux sont considérer comme des reconstituants ;
  • En complément associé à B6 et taurine

Ce qu’il faut consommer :

  • Glucides :

l’organisme entier mais surtout le cerveau ont besoin constamment de glucose pour fonctionner. Cependant tous les glucides ne sont pas bons pour l’organisme. Préférer les glucides à index glycémiques bas qui libéreront  l’énergie en petit quantité sur une longue durée évitant le pic de glycémie et les coups de fatigue de 11h.

  • Lipides : les omégas 3 pour :

Une bonne fluidité des membranes des cellules nerveuses et donc garant de leur bon fonctionnement et la transmission d’information.

Ils ont une action aussi sur l’oxygénation du cerveau .

  • Huile de colza
  • Huile de noix          1 cuillère à soupe par jour
  • Huile de lin
  • Poissons gras
  • Sardines en boite
  • Maquereaux                    3 fois par semaine
  • Saumons sauvages

-Il existe aussi des compléments alimentaires d’oméga 3 huile de foie de morue en capsule- Préférer sous forme EPA et DHA.

  • Protéines :

permettent d’élaborer les neurotransmetteurs.

Les protéines contrairement aux lipides et aux glucides ne sont pas stockés il faut donc en consommer au moins une fois par jour. Mais attention à la qualité et à la quantité de protéines car consommer en trop grandes quantités, les reins s’épuisent et soufrent.

  • Les œufs surtout les jaunes non cuits. Préférer un œuf sur le plat ou un œuf à la coque qu’une omelette ;
  • Les viandes blanches ;
  • Les poissons ;
  • Mélange de céréales et légumineuse (afin d’avoir  tous les acides aminées indispensable)
  • Booster la production dacétylcholine responsable de la pensée, la mémorisation, la vitalité dont les précurseur se retrouvent dans
    • Les jaunes d’œufs,
    • Le foie, la viande blanche,
    • Le saumon
    • Le germe de blé,
    • Les amandes,
    • Le brocoli,
    • Les choux de Bruxelles,
    • Les avocats,
    • Les concombres,
    • Les choux,
    • Les artichauts…

Un complément alimentaire utile car très complet au niveau des protéines mais également d’autres nutriments (dont le fer) :

La spiruline 

(Surtout chez les femmes en période de règles ou il y a une perte importante de fer)

Résumé :

  • Les fruits (secs en particuliers) et oléagineux sont des concentrés d’énergies riches en oligoéléments tels que le zinc dont les carences peuvent être à l’origine des troubles de l’apprentissage, de la pensée, de la mémoire et de l’attention. Idéal pour les ‘’grignotages’’ pendant les révisions et les encas pendant les examens ;
  • Faire le pleins de fruits et légumes colorées crus et  cuits (cuisson douce : 90° max) ;
  • Des sucres à index glycémique bas ;
  • Des protéines, aux moins une fois par jour dont des œufs et des poissons gras sauvage des mers froides ;
  • Des bonnes graisses sous formes d’huiles en assaisonnement et des oléagineux.

Exemple de repas

Matin

  • Infusion romarin ou chicorée ou lait d’amande (ou noisette ou autre boisson végétale autre que le riz)

+

  • Soit : Banane + oléagineux
  • Soit : Pain + beurre ou oléagineux en purée ou entier
  • Soit : Flocons d’une céréale cuits 10 minutes dans du lait d’amande
  • Soit : Pain + œuf coque ou viande froide

Midi et soir

Crudités variées assaisonnées à l’huile de noix –car  elle est riche en oméga 3 et parfaitement équilibrée en acides gras polyinsaturés (oméga 3 : 14 %, oméga 6 : 60 %, oméga 9 : 20 %) – et vinaigre (bio, pour éviter les sulfites, sources d’allergies) ou jus de citron, plus quelques noix ou graines

+

  • 1 part de féculent
  • Riz
  • Pâtes
  • Autres céréales
  • Pomme de terre
  • Autres tubercules
  • Légumineuses,
  • Avec des légumes verts cuits.

+

  • Viande ou poisson ou œufs ou fruits de mer.

+

  • Compote ou chocolat noir ou tarte aux fruits cuits.

+

  • Eau

Goûter

  • Fruits de saison + oléagineux (noix ou noisettes ou amandes ou noix de Cajou non salées…)
  • Pour l’enfant sportif avec entraînement (assez) intensif :
  • Bananes + oléagineux
  • Ou fruits secs : dattes ou figues ou abricots secs, etc.
  • Éviter : biscuits, pain et chocolat car leur digestion ne sera pas finie au moment du dîner.

BIEN DORMIR

Condition impérative pour réussir ces examens !

La nuit le cerveau se décharge des toxines accumulées dans la journée due au fonctionnement normale des cellules cérébrales, et le foie prend en charge ces toxines pour les neutraliser et les libérer c’est un ‘’rest’’ pour un redémarrage efficace le matin.

De plus, dormir permet de traiter de nouvelles informations et de mieux mémoriser. Pour rappel, la mémorisation se fait dans les 3 premières heures de sommeil donc se coucher tard pour réviser n’est pas la meilleur solution.

  • Réviser avant de se coucher ou simplement relire facilitera la tâche ;
  • Se coucher tôt dès que les premiers signes de fatigue se font sentir. Il est préférable de se lever tôt.

Pour agir naturellement sur les troubles du sommeil et favoriser un endormissement doux respectueux de l’équilibre organique :

  • Tilleul sous forme de gemmothérapie ;
  • Aubépine sous forme de gemmothérapie ;
  • Valériane, tranquillisant naturel qui n’affaibli pas le cerveau ni l’esprit et est sans accoutumance ni dépendance. Très efficace en cas d’insomnie car  provoque un sommeil naturel ;
  • Verveine ;
  • Mélisse et agit surtout en cas de nervosité et troubles du sommeil ;
  • Passiflore ;
  • Huile essentielle de mandarine détend, apaise, puissant calmant et permet de s’endormir facilement à diffuser dans la chambre 20 minutes avant d’aller se coucher. Ne pas diffuser en présence de personne.

SOUTENIR LES SURRENALES pour gérer le stress

Deux glandes situées justes au-dessus des reins et sont responsable de la gestion du stress en libérant des hormones comme l’adrénaline, la noradrénaline le cortisol. En forte période de stress, elles sont sollicitées en permanence et s’épuisent, il faut donc les nourrir.

Pour cela, on préconise les plantes adaptogènes  qui ont la propriété de favoriser la capacité de l’organisme à s’adapter aux différentes stress quel que soit la cause. Ces plantes renforcent la résistance et la vitalité de l’organisme, stimulent les défenses naturelles et procurent un effet bien être générale et une énergie retrouvée, plusieurs possibilités seul ou en synergie :

  • Eleuthérocoque (Eleuthérococcus senticosus) –dosage : 250mg par gélules-
    • Augmente la résistance à la fatigue et au stress. C’est une  plante anti fatigue physique et qui accroit sensiblement les capacités intellectuelles. Elle agit par stimulation du système nerveux central et sur les glandes endocrines et est adaptée pour les examens, les préparations d’examens (surmenage), et les préparations de compétitions sportives ;
    • 2 gélules matin et midi avec un grand verre d’eau au moment des repas- ou toutes autres posologies inscritent par le fabriquant sur l’emballage ;
  • Ginseng (Panax ginseng) – dosage : 300 mg par gélule-
    • Soulage la fatigue et est un tonifiant général. Il améliore les qualités des performances  tant physiques qu’intellectuelles. Son action générale est revitalisante ;
    • 2 gélules matin et soir dans un grand verre d’eau pendant les repas Stimulant naturellement toutes les hormones, il est préférable de le prendre en cure avant les révisions et/ou juste avant les examens ;
  • Rhodiola (Rhodolia Rosea) augmente la résistance au stress physique et mentale, aide à la préparation sportive et permet une récupération après un effort physique.
  • En huiles essentielles que l’on peut utiliser comme stimulant naturel ponctuel ou en cure :

L’huile essentielle d’épinette noire

En friction le matin en et en cas de coup de fatigue (pas le soir), diluer 2 gouttes dans une huile végétale.

 Au niveau des surrénales, (juste en dessous des côtes arrières de chaque côté de la colonne vertébrale). En cas de fatigue importante pendant les révisions, faire une cure revitalisante sur 3 semaines juste avant les examens.

  • Faire le plein d’énergie avant les examens

Afin de rester positif, dynamique, et que le corps, l’esprit et la motivation ne s’essoufflent  pas progressivement au fils des semaines :

Vitamine C (sous forme naturelle Acérola)

Le stress induit des besoins important de cette vitamine anti fatigue.

PRENDRE L’AIR

L’oxygène est indispensable pour le cerveau !

  • Ouvrer les fenêtres et respirer REGULIEREMENT notamment pendant les révisions ;
  • Sortez de temps en temps dans la journée à l’extérieur et respirer- 10 minutes toutes les deux heures IMPERATIVEMENT
  • Différentes techniques de respirations
  • Respiration rythmée améliore la concentration :
  • Inspire 5 secondes puis expire 5 secondes
  • 5 minutes 3 fois par jour (matin, midi, soir)

Voir application gratuite respiRelax sur portable

  • Respiration complète tonifiante et relaxante :
    • à l’inspiration, on gonfle le ventre puis le thorax jusqu’aux clavicules
    • et à l’expiration, on dégonfle en commençant par les clavicules puis le thorax jusqu’au ventre- par exemple le matin quand le stress monte-
  • Respiration rénale stimule la vigilance : cette respiration permet de stimuler les glandes surrénales et donner un coup de fouet. La technique : s’assoir sur une chaise et se pencher en avant afin de compris le ventre sur les cuisses. Ensuite on pratique une respiration par le ventre. Le faite que le ventre soit comprimé, c’est le dos et la zone des surrénales qui va se soulever et permet leurs massages. Se concentrer pendant la respiration sur le soulèvement du dos (de chaque côté de la colonne) juste au-dessous des côtes ;
  • Respiration antistress : gonflé le ventre à l’inspiration par le nez 4 secondes, bloquer 12 secondes, expirer par la bouche 8 secondes et cela 3 fois par jour minimum pendant 5 minutes

USER ET ABUSER DE PENSEES POSITIVES

Les pensées positives comme négatives ont des impacts directs sur le plan psychologique et physiologique. Le corps et l’esprit sont liés. Chaque pensée libère des substances chimiques qui circulent dans tout l’organisme jusqu’à nos moindres cellules, entrainant des réactions en cascades.

EN PRATIQUE

LA VEILLE

  • La veille au soir, un menu pour se relaxer et stimuler la sécrétion de la sérotonine (hormone du bien-être et précurseur de la mélatonine hormone du sommeil) :
    • Une crudité ou une soupe de légumes de saison avec un avocat,
    • Éviter la viande et préférer du poisson gras (saumon, sardine, maquereau)  riche en tryptophane,
    • Un féculent comme des pommes de terre ou du riz qui améliore l’assimilation du tryptophane,
    • Banane ou compote de fruit ou fruit sec

LE JOUR J

  • Pour stimuler l’énergie, le mental et le physique, Si possible finir la douche du matin au jet froid
  • PAS DE SUCRE RAPIDE AU PETIT DEJEUNER (trop rapidement assimilé, il entraine un coup de pompe 2h à 3 h après) préférer un menu riche en tyrosine pour la motivation, la concentration (donc des protéines au menu) et des sucres lents pour tenir sur la distance :
    • Un pain complet avec du beurre frais
    • 1 ou 2 œufs à la coque ou  1 tranche de jambon cru
    • Un laitage
    • et un fruit entier (pas de jus de fruit surtout en du commerce qui est une bombe de sucre ‘’rapide’’).

OU

  • Des flocons d’avoine nature+ du muesli (amandes, noisettes) + lait végétal + un fruit frais en entier + 1 œuf à la coque ou une tranche de jambon cru
  • Le déjeuner privilégier les féculents : pomme de terre, riz, pâtes avec des protéines, mais éviter les aliments difficiles à digérer comme les fritures, les sauces, les glaces. La digestion demande beaucoup d’énergie que vous ne pouvez pas vous permettre de dépenser inutilement le jour J. Cela évitera les coups de pompes après le repas.
  • Endurance et réactivité sont nécessaires miser sur un gouter obligatoire avec des barres de céréales, oléagineuse fruits secs ;
  • De l’eau à volonté++++
  • Pour la concentration et reboostant :
    • Huile essentielle menthe poivrée +++ en olfaction (respiration direct au flacon) ou 2 gouttes sur un mouchoir, ou 1 goutte sur le front et sur les tempes.
  • Pour le stress
    • Huiles essentielles de marjolaine à coquille +++ (Origanum majorana) ou des jardins- à la fois positivant en réveillant l’envie d’agir, c’est un neurotonique qui donne l’impulsion tout en étant déstressant-  excellent pour les états anxieux- anti trac :
  • 2 gouttes 3 fois par jour en massage sur le plexus solaire, sur la voûte plantaire et sur la face interne des poignets ou ;
  • A respirer directement au flacon ;
  • Fleurs de Bach Ressue+++ en urgence en spray sous la langue ne pas hésiter pas d’accoutumance ni de dépendance.

PENDANT LES EXAMENS ET PENDANT LES REVISIONS

HUILES ESSENTIELLES

Au choix selon les cas

  • Pour la mémoire :
  • Citron (Citrus lemon) ;                                                            
  • Romarin CT cinéole (Rosmarinus officinalis ct cinéole) ; 

                                Seul ou en synergie ou un jour sur deux

En diffusion, 20 minutes, 2 à 3 fois par jour dans le lieu de révision et cela avant de s’installer pour les révisons, ne pas diffuser pendant.

Précaution : toute diffusion d’huiles essentielles ne devrait pas se faire en présence de personne -Ne pas les utiliser le soir ni en continu-

  • Éclairci les idées, dynamise et donne une pointe de gaité :
    • Pamplemousse (Citrus paradissi) en diffusion ;
  • Éclairci et harmonise l’esprit des personnes stressées et angoissées, redonne confiance en période de doute, aide à parler en public, aide à la concentration.
  • Laurier noble+++ (Laurus Nobilis) en olfaction direct au flacon inspiration et expiration profonde 5 secondes pendant 5 minutes 3 fois par jour.

Ou juste avant une compétition, un examen, un oral 2 gouttes sur la face interne des poignets frotter les l’un contre l’autre puis 5 grandes inspirations profondes.

  • Calme
    • Encens (oliban)massage du plexus solaire (dans le creux du sternum) dilué deux gouttes d’huiles essentielles dans 5 gouttes d’huiles végétales. Elle apaise les émotions lors de périodes turbulentes.
  • Traite épuisement physique et psychique 
  • Thym vulgaire à thujanol: 3 gouttes mélangées à 4 gouttes d’huile végétale appliqué sur le plexus solaire 2 fois par jour pendant 3 semaines puis une semaine de pause enfin si besoin recommencer une fois (3 semaines max)
  • Epinette noire: 3 gouttes mélangées à 4 gouttes d’huile végétale appliqué dans le dos juste en dessous des côtes dans le creux le long de la colonne vertébrale, 2 fois par jour pendant 3 semaines et une semaine de pause puis si besoin recommencer une fois (3 semaines max)
  • Petit mélange dans un roll-on à utiliser pendant les examens donnant confiance en soi, diminue les peurs les angoisses, éclaire les idées, booste encas de fatigue et favorise la concentration (très efficace)
  • Huile essentielle de Basilic (Occimulus basilicum) 7gouttes
  • Huile essentielle de Menthe poivrée (Mentha x piperita) 4 gouttes
  • Huile essentielle de Laurier noble (Laurus nobilis) 7 gouttes
  • Huiles végétale de noisette 9,5 ml

EN CAS DE PANIQUE :

Appuyer fortement pendant quelques minutes sur un point situé sur le ventre au milieu de la ligne joignant la pointe du sternum au nombril. Ce point est lié au nerf pneumogastrique qui s’emballe en cas de panique. En le bloquant avec une pression forte avec le pouce on réussit à calmer. S’exercer avant les examens permet d’être plus efficace pendant.

  Ces conseils  vous donne une idée de ce qu’il est possible de faire, mais il est parfois nécessaire (et recommander) de s’adapter au cas par cas. Une plante, une technique de gestion du stress … n’agira pas de la même manière sur une personne ou sur une autre. Chacun captera selon sa nature se dont il a besoin. Certaines personnes seront plus sensibles aux techniques de respirations ou méditation, d’autres préféreront le sport, une plante…

Demander conseils auprès d’un naturopathe qui sera déterminé vos réels besoins.

‘’Le grand échec que vous puissiez avoir est de ne pas avoir essayé du tout’’


Emil Motycka-

Bonne chance et bon courage à tous !

Virginie

L’argile

La naturopathie est un système de soin global utilisant des techniques issues de méthodes ancestrales. Dans ma pratique, j’utilise l’une de ces techniques :

 l’argilothérapie.

Je souhaitais vous faire connaître l’argile car c’est un produit naturel polyvalent, bon marché et très efficace.

QU’EST-CE QUE L’ARGILE ?

L’argile est une terre volcanique naturelle utilisée à des fins curatives, et source naturelle de minéraux et d’oligo-éléments (notamment : silice, silicates d’aluminium, magnésium, calcium, fer, phosphore, sodium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse…), qu’elle renferme dans des proportions variables.  D’où son grand intérêt ! Il existe une grande  variété de roches argileuses, qui peuvent être de différentes couleurs (verte, rouge, bleue, jaune, grise, blanche, brune, rose…). Sa couleur varie en fonction du lieu de la carrière d’où elle est puisée et surtout des oxydes de fer (limonite) qu’elle renferme.

Elle est employée depuis la nuit des temps dans la construction, la décoration, et surtout dans ce qui nous intéresse ici : la médecine et les soins naturels. Ce qui donne de solides connaissances et expériences dans son utilisation. Son usage se fait plus rare avec l’apparition de l’industrie chimique.  Elle survit dans les campagnes, mais en application surtout sur les animaux.

Elle réapparaît avec les naturopathes allemands du début du siècle.

Elle fut réadaptée et utilisée au court de la première guerre mondiale, faute d’autres moyens. Car son coût et son côté pratique d’utilisation, ainsi que son pouvoir extraordinaire de soins, la rendent très facile d’emploi.

OÙ LA TROUVER ?

À l’état naturel, on peut la trouver dans nos jardins à une profondeur de 1 m,  mais elle est principalement extraite de carrière.

On peut s’en procurer chez un herboriste, un magasin bio, en pharmacie, sur le net (veiller à ce qu’elle soit vierge et qu’elle n’ait pas subi de traitement chimique ni de cuisson).

LES PROPRIÉTÉS

Exposée aux éléments naturels : le soleil, l’eau, l’air, l’argile en capte les nutriments, les métaux, les principes vitaux et leurs énergies. C’est ce qui lui confère ses propriétés curatives, tant physiques qu’énergétiques.

L’argile est une substance vivante et naturelle.

L’argile a des pouvoirs en partie dus à sa composition, mais aussi grâce à sa structure.

  • Un pouvoir d’absorption

    , par contact. La texture interne micro-aérée de l’argile lui donne une réelle efficacité pour résorber rapidement les œdèmes localisés, pour attirer eau et toxines à l’extérieur de l’organisme et soulager les organes excréteurs de l’organisme.

  • Un pouvoir de fixation ou d’adsorption

    , permet à l’argile de se lier facilement avec de nombreuses impuretés et donc de fixer des toxines, des polluants, se trouvant dans le système digestif, mais également dans le sang. Il est possible de purifier l’eau avec de l’argile.

  • Un pouvoir de reminéralisation,

    car elle est riche en silice et en minéraux essentiels, dont fer, magnésium, calcium, potassium. Elle permet ainsi d’apporter naturellement des minéraux et d’éviter certaines carences. En concentration élevée, la silice est un composant essentiel pour tous les tissus organiques, pour des articulations souples et résistantes, des os solides, des vaisseaux sanguins sains, une peau souple et bien hydratée… Elle participe aux processus régénératifs et les active.

  • Un pouvoir apaisant et aseptisant

    sur la peau et les muqueuses internes.Une argile de bonne qualité, pure et séchée au soleil a un pouvoir anti-microbien. Sans être véritablement antiseptique, elle détruit un certain nombre de germes pathogènes. D’autre part, l’argile et ses minéraux, dont la silice, en stimulant la régénération tissulaire, apportent des propriétés réparatrices et donc apaisantes. Très efficace sur l’estomac irrité. Elle calme souvent les tissus enflammés.

  • Un pouvoir d’action positive sur l’équilibre acido-basique. 

    L’alimentation trop acidifiante, le mauvais stress, la pollution acidifient beaucoup les organismes et est cause indirecte ou directe de nombreuses pathologies dégénératives. L’argile apporte les minéraux essentiels à cet équilibre, contribuant ainsi à stimuler et faciliter le travail des émonctoires naturels, purifie et élimine. Elle est notamment d’une grande efficacité pour soulager les excès d’acidité dans l’estomac, gastrites, ulcérations, et sans effets secondaires.

  • Un pouvoir régénératif et apaisant, anti-inflammatoire, sur les articulations, les muscles, l’ossature

    Utilisée depuis toujours pour soigner les articulations sensibles des chevaux, l’argile a largement démontré son action positive pour restaurer plus rapidement une articulation lésée, enflammée, un muscle lésé, fatigué et même une petite fracture. Les cataplasmes d’argile sont à utiliser dans tous les cas pour de nombreux problèmes articulaires, musculaires et osseux.

  • Un pouvoir traitant et préventif grandement efficace pour purifier, protéger, renforcer la cavité buccale et les gencives

    On retrouve d’ailleurs l’argile dans la composition de dentifrice naturel. Elle permet de désacidifier la cavité buccale, d’aseptiser légèrement sans agressivité, de soulager et renforcer les gencives et les dents.

  • Des propriétés de protection, d’apaisement de l’épiderme

    même pour les enfants et les bébés.

  • Un pouvoir désodorisant

    pour la maison.

  • Elle joue un rôle dans le métabolisme et dans la régénération organique.

    Des recherches de la NASA tendent à prouver que l’argile a un rôle important dans l’apparition de la vie sur terre, en contribuant à la concentration des acides aminés, éléments constitutifs des protéines, et donc éléments constructifs de notre organisme. L’argile intervient dans l’entretien de la vie et la défense contre les agressions et le vieillissement. L’argile va donc stimuler un organe ou une fonction organique déficiente, contribuer au rétablissement de la fonction et à la réparation de l’organe.

  • Un pouvoir purifiant et enrichissant sur le sang

    l’argile contient de l’oxydase, c’est-à-dire des enzymes qui ont le pouvoir de fixer l’oxygène libre.

  • Un pouvoir magnétique 

    l’argile a le pouvoir de réveiller les ressources énergétiques que nous avons en nous.

  • Remède polyvalent des glandes endocrines,

    en contribuant à leur stimulation ou à leur apaisement.

  • ….

L’argile à elle seule peut remédier à d’innombrables problèmes et peut être associée à des huiles essentielles, par exemple, ou à d’autres compléments naturels, afin d’augmenter ou de combiner ses facultés.

FORMES D’ARGILE

L’argile existe sous différentes couleurs qui dépendent de la provenance (terre d’origine), des substances qu’elle renferme, surtout de sa teneur en oxydes ferriques.

Son utilisation dépend aussi de sa finesse (plus elle est élevée, moins elle contient de sable et d’autres particules). Pour un usage interne, une argile ultra fine sera préférable.

  • l’Argile Verte de type Montmorillonite et Illite est la plus courante et la plus polyvalente, car elle est la plus absorbante et la plus absorbante des argiles. Elle est composée principalement de silicates d’aluminium hydraté. Elle est utilisée autant en externe qu’en interne.
    • Argile Illite: Elle est faiblement dosée en alumine (9%), contient des sels calciques (14%), est riche en fer (près de 9%). Et surtout, elle a un fort bon pouvoir d’absorption. L’illite est donc une excellente anti-œdémateuse, très conseillée pour les cataplasmes sur la peau, pour éliminer eau et toxines dans les tissus.  Elle est un peu moins reminéralisante que sa cousine du Sud, mais se prend également en voie buccale.
    • Argile Montmorillonite: Elle contient une forte concentration de silice (54,67% ), a un pouvoir d’absorption plus faible que l’illite. Ce type d’argile verte est donc très reminéralisante et détoxifiante. Elle est conseillée pour des cures en interne. Elle s’utilise aussi en cataplasmes. Elle a donc un pouvoir : reminéralisant, détoxifiant, absorbant (illite), absorbant (montmorillonite), nettoyant.

  • L’Argile Blanche ou kaolinite est la plus répandue. À la fois très douce, et très polyvalente, elle permet de l’utiliser sur des endroits sensibles, peau et muqueuses réactives.

Elle est composée majoritairement de silicate d’aluminium hydraté. Sa couleur blanche est due en partie au fort pourcentage d’alumine (plus de 30 %) qu’elle contient, et à sa faible teneur en acides ferriques. Elle s’utilise aussi bien en interne qu’en externe sur la peau. C’est une excellente cicatrisante. Elle a un pouvoir : purifiant, adoucissant, réparateur, antiseptique, détoxifiant, adsorbant.

 

  • L’Argile Rouge, moins répandue, est composée majoritairement de silicate d’aluminium hydraté, mais surtout d’un fort pourcentage de fer (6 à 9 %) expliquant sa couleur typique. Elle s’utilise surtout en usage externe pour la peau. Elle a un pouvoir : adsorbant, colorant, nettoyant, tonifiant.

  • L’Argile Rose est un parfait mélange d’argile blanche kaolinite et d’argile rouge illite. Cette alliance fait d’elle une argile unique aux propriétés démultipliées. Elle est composée majoritairement de silicate d’aluminium hydraté, mais aussi d’un fort pourcentage de fer (4 à 6 %) lui venant directement de l’argile rouge qu’elle contient. Elle a un pouvoir : purifiant, colorant, nettoyant, tonifiant.

  • L’Argile Jaune est unique et sa couleur si particulière lui vient de son origine : un sol riche en oxyde de fer. Elle est composée majoritairement de silicate d’aluminium hydraté mais aussi d’un fort pourcentage de fer (5 à 7 %) expliquant sa couleur typique. Elle est le plus souvent de type Illite. Elle a un pouvoir : purifiant, colorant, nettoyant, tonifiant.

COMMENT CHOISIR L’ARGILE ?

  • Les granulés et morceaux  est une forme économique mais moins pratique d’utilisation, très bien adaptée pour des applications sur la peau.  Les morceaux se fragmentent facilement et, additionnés d’eau, deviennent une pâte fluide au bout de 10 à 20 minutes.

  • Les poudres :l’argile peut être réduite en poudre fine, surfine et ultra-ventilée. La grosseur des grains de la poudre détermine son degré de finesse.

  • La forme ultra-ventilée, la plus fine,est parfaitement adaptée à un usage interne, en cure ou en prise occasionnelle.

  • La forme surfine est assez polyvalente. En interne ou en externe, elle conviendra parfaitement. Sa dissolution dans l’eau en pâte est rapide.
  • La forme fine a un grain plus grossier, tout en restant une poudre, et en ayant une dissolution rapide. Elle se prête à tous usages, mais on la réserve quand même à un usage externe, pour cataplasmes, compresses. Elle sera moins économique que les morceaux, mais plus facile d’utilisation pour préparer la pâte. Pour des zones du corps localisées, des usages temporaires ou occasionnels, le soin de petits animaux de compagnie.
  • L’argile en pâte : Toute prête, pour les cataplasmes, les compresses. La forme pâte est pratique et se garde plutôt bien, à condition de bien reboucher pot et tube. Si elle sèche, il suffit de la ré-humidifier.

  • Les gélules et comprimés :les compléments alimentaires pour une utilisation interne facile à base d’argile sont nombreux. Veiller à ce qu’ils contiennent de l’argile avec le moins d’adjuvants possible. Il y a parfois autant d’adjuvants de fabrication, conservateurs, édulcorants, etc., que d’argile. Les comprimés demandent souvent des adjuvants pour lier les grains d’argile. Les gélules sont en principe plus neutres.

  • Si les produits contiennent d’autres composants comme charbon, propolis, extraits de plantes, il faudra que le pourcentage d’argile soit suffisant !

Il existe de multiples argiles de couleurs verte, rouge, jaune, grise, blanche …avec des propriétés différentes, et il n’existe pas de réel protocole : il faut chercher le meilleur selon l’affection et le tempérament du malade (un naturopathe pourra vous y aider).

L’argile étant une substance vivante, et ayant une affinité avec le monde vivant (plantes, animaux, humains), elle peut donner des résultats spectaculaires chez certains, mais être inopérante chez d’autres. En réalité, elle agit toujours mais avec plus ou moins de rapidité et à un degré plus ou moins important.

UTILISATION

USAGE INTERNE

 En usage interne, choisir une argile grasse exempte de sable. De l’argile surfine type montmorillonite ou illite sera parfait pour cet usage. En général, choisir l’argile de la région où l’on vit. Le mieux est de faire des essais au préalable, et voir alors quelle argile convient le mieux.

En prise par voie buccale, elle assainit le tube digestif.

L’argile agit comme un aimant et possède des pôles positifs qui attirent les pôles négatifs des substances nocives.

Indications :

  • Action directe par action immédiate sur le canal digestif :
    • Ulcère ;
    • Irritation des organes digestifs ;
    • Soigne la constipation ou la diarrhée ;
    • Pansement actif digestif : non pas comme plâtre chimique car elle permet aussi la régénération tissulaire ;
  • Élimine les cellules détruites ;
  • Elle cicatrise, grâce à la présence de silicate d’aluminium et à son pouvoir cicatrisant ;
  • Active la reconstruction.
  • Action indirecte en agissant sur tous les organes internes et nettoyant le sang de toutes ses impuretés, tout en l’enrichissant de minéraux.

Par exemple :

  • Système cardiovasculaire : « argile + citron » agit sur les capillaires en dissolvant les cristaux et les floculats ;
  • Remède contre les intoxications par absorption de substances toxiques ;
  • Antiparasitaire, elle protège la flore intestinale.

IMPORTANT : en interne, il faut penser à boire beaucoup entre les repas afin d’accélérer l’élimination des toxines captées par l’argile qui se retrouvent dans le tube digestif et, notamment, dans le colon.

USAGE EXTERNE

  • En cataplasme sur linge propre stérile (il est possible de passer au micro-onde un linge afin de le stériliser), non imperméable (l’humidité de l’argile devant pouvoir s’échapper), étaler plus large que la zone à traiter avec une spatule en bois (ne surtout pas utiliser de métal, auquel cas il y a un risque de dénaturation de l’argile), d’une épaisseur de 5mm à 2 cm à même la peau, voire sur une mousseline de gaze (mais l’inconvénient est qu’il n’y a pas de contact direct avec la peau). Ou bien une compresse d’argile avec une pâte très claire dans laquelle on plonge la compresse.

Par exemple, en radiothérapie, elle s’applique entre deux séances et permet de prévenir des brûlures cutanées.

IMPORTANT : Après toute application, l’argile doit être jetée, car elle est dévitalisée et imprégnée de toxines.

TEMPÉRATURE D’UTILISATION

  • Très froide, si on l’applique sur une région chaude, enflammée, congestionnée ; quelques minutes après la mise en place du cataplasme, celui-ci doit devenir tiède. Le renouveler quand il devient chaud. Si celui-ci ne chauffe pas, ce n’est pas le cataplasme qui convient ; normalement, le cataplasme doit refroidir la zone.

  • Chaude ou tiède, en cas de revitalisation, de reconstitution osseuse ; sur les reins, le foie, la vessie, le cataplasme doit réchauffer cette zone. Pour réchauffer l’argile, éviter le contact direct avec une source de chaleur. Le meilleur moyen est le bain-marie. Au soleil ou auprès d’une source de chaleur (radiateur, poêle…), on peut préparer l’argile à l’avance, mais on ne peut pas la réchauffer deux fois : il faut chauffer uniquement ce qui est nécessaire.

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI

  • Les cures internes ne doivent pas dépasser 21 jours. Mais elles peuvent être faites plusieurs fois dans l’année, avec un arrêt d’au moins une semaine entre deux cures. Autre technique : la cure peut être prolongée pendant plusieurs mois, à raison d’une semaine d’argile et une semaine de repos en alternance ;
  • On commence en douceur pour l’usage interne et on augmente progressivement ;
  • L’usage interne n’est pas un remède anodin et on doit le pratiquer avec discernement ;
  • Ne jamais utiliser de métal lors des préparations, sauf acier inoxydable ;
  • Éviter les matières plastiques autant que possible ;
  • Se conserve plusieurs jours, on peut donc en préparer à l’avance ;
  • Laisser reposer une heure après préparation, en usage externe, sans la toucher ;
  • Si cela est possible, placer la préparation au soleil avec une gaze afin de la protéger des impuretés.

CONTRE-INDICATION 

Éviter l’usage chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 36 mois, à cause de ses capacités détoxifiantes.

Faire attention à son usage lors de prise de médicament (par voie interne uniquement), car l’argile a un pouvoir absorbant, notamment sur les produits chimiques.

En cas d’hypertension, prendre 1 cc dans de l’eau, 2  fois par semaine, pas plus.

Attention lors de l’absorption d’huile de paraffine, récemment ou en concomitance : cela peut provoquer un durcissement de l’argile, entraînant des complications digestives.

L’argile ayant un pouvoir détoxifiant, des réactions de crises curatives peuvent apparaître. Ces crises reflètent le mécanisme d’autoguérison mis en place par l’organisme. Par exemple, la fièvre est un mécanisme de défense que l’organisme met en place pour détruire les agents pathogènes.

DIFFÉRENTES FORMES DE PRÉPARATION

  • Préparation de l’eau d’argile pour les cures de détox (parfois appelé le lait d’argile)

A préparer au moins 12 h avant son utilisation ; la préparation se fait donc le soir pour une utilisation le lendemain matin, ou le matin pour une utilisation le soir.

Mettre de l’eau dans un récipient non métallique (si possible pas en plastique non plus). Verser dedans, en pluie, une ou deux cuillères à café d’argile.  Remuer avec un objet non métallique. Puis laisser reposer. Au moment de sa consommation, l’argile doit former un dépôt dans le fond, ne pas remuer mais boire uniquement l’eau.

  • En boulette à sucer, de la grosseur d’un petit pois, à faire sécher après avoir formé la boulette, si nausée avec l’eau d’argile ; pour les enfants (à préparer avec des infusions de plante : menthe ou autre, pour le goût), pour les cas de rhume ou de maux de gorge, de dents mauvaises ou de gencives enflammées, par exemple.

Son coût est très peu élevé et ses multiples usages font de l’argile

un bon investissement santé !

Au commencement, Dieu a donné à chacun un bol d’argile. C’est dans ce bol que, chaque jour, chacun boit la vie.- Proverbe Indien

Virginie

Etoiles volantes 2018

Etoile volantes 2018

Bonjour  à tous!

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un aspect particulier du Feng Shui.

C’est le bon moment ! Le 16 février 2018 nous entamons une nouvelle année chinoise.

Cela signifie, pour ma part, qu’à partir de cette date, il y aura un changement énergétique. Ces nouvelles énergies annuelles auront un impact sur notre énergie, notre vie, nos relations, notre santé…

Ces changements se feront en douceurs, ils ne seront pas instantanés. Cependant, quelques modifications de l’espace habitable seront parfois nécessaires afin d’accueillir au mieux les bonnes  énergies ou contrer les néfastes.

Lors d’une étude Feng Shui, 4 dimensions sont à  prendre en compte:

  • l’environnement extérieur;
  • l’habitat lui-même;
  • les habitants;
  • le temps.

L’espace et l’orientation reste constants, mais les temps changent.  Une étude temporelle régulière des lieux est indispensable pour affiner et optimiser l’énergie. On étudie ce que l’on appelle en Feng Shui les « Etoiles volantes »

Les  » Etoiles volantes  » ne sont pas à  proprement parler des étoiles, au sens de l’astronomie. Ce sont des images utilisées pour calculer et expliquer les énergies présentes dans notre environnement à  un instant donné et leurs interactions dans les différents secteurs de la maison.  Elles permettent de déterminer les influences et prévoir  les éventuelles difficultés que l’on pourrait rencontrer notamment dans l’année. Les étoiles volantes sont un système de calcul complet et complexe qui évolue en permanence, et qui s’inscrit dans un processus global tenant en compte des autres paramètres d’étude Feng Shui

Contrairement à  nous occidentaux, qui utilisons un système linéaire de datation, les Chinois utilisent des cycles. Leurs longues études et observations de la nature ont permis de déterminer des événements périodiques qui ont permis d’engendrer ces cycles. Et la culture chinoise utilise ce système de calcul afin de déterminer toute leur vie: signature de contrat, mariage, naissance, travaux….

On évalue l’ énergie temporelle selon :

  • la période qui dure 20 ans (ce sera l’énergie générale de la maison et par secteur);
  • L’année qui change à  la deuxième nouvelle lune, après le sollicite d’hiver (entre le 20 janvier et le 20 février);
  • le mois;
  • le jour;
  • même l’heure (beaucoup utilisée dans la culture chinoise notamment pour la signature de gros contrats)

Au niveau énergétique, la période est plus active, qui, elle-même, a plus d’influence que le mois et le jour…

Ce sont tous des cycles temporels plus ou moins longs mais chacun d’eux porte en lui un aspect énergétique. Les cycles s’imbriquent les uns dans les autres. Un cycle temporel Feng Shui dure 180 ans. Il est constitué de 3 périodes de 60 ans une haute, une moyenne, une basse. Chaque période est divisé en période de 20 ans …Dans le cycle de 20 ans, on y ajoute le cycle de l’année, et dans ce dernier on y imbrique le cycle du mois.

Ces étoiles sont représentées par 9 chiffres qui correspondent en terme vibratoires et énergétiques à un élément (eau, terre, air, métal, bois), qui eux-mêmes, correspondent à un secteur, à  un organe, une  parentalité,  une couleur… En fait, selon la philosophie taoïste (dont est issu le Feng shui)  tout est lié et en interaction, et tout évolue dans le temps.

Les  9 étoiles ont chacune une signification et une connotation positive ou négative. Leur activation est dépend :

  • du secteur;
  • de la pièce occupée par ce secteur;
  • des énergies des habitants occupant cette pièce;
  • de la configuration de l’habitation;
  • de la période de la maison et son interaction avec la période annuelle et mensuelle

Ces étoiles volantes harmonisent ou déséquilibrent  les secteurs où elles se trouvent et ont donc une influence favorable ou défavorable dans ces secteurs (qui eux même ont une influence sur un membre de la famille, sur un organe….). Pour harmoniser la maison, on doit renforcer ou affaiblir leurs influences, selon leurs caractères bénéfiques ou défavorables.

En règle générale (mais dépend  d’autres paramètres pour être appliqué à  la maison):

L’Etoile 1 est la bonne Etoile

Cette étoile est propice et apporte le succès au travail, dans les affaires, dans les nouveaux projets et dans les situations de compétitions. Sa vibration est celle de l’eau.

Cependant son bon aspect est limité cette année par la présence de Tai Sui (Grand Duc) voir ci-dessous

L’Etoile 2 est l’Etoile de la maladie

Cette étoile apporte la maladie. Les personnes âgées ou malades devraient éviter de dormir dans le secteur affligé par cette étoile. Sa vibration est celle de la terre.

L’Etoile 3 est l’Etoile de la querelle

Cette étoile apporte l’incompréhension, malentendus et les poursuites judiciaires. Evitez les TV et les chaines hi-fi dans le secteur affligé par cette étoile et gardez-le aussi calme que possible. Sa vibration est celle du bois.

L’Etoile 4 est l’Etoile de l’amour & de l’éducation

Elle apporte de la chance en amour et de la chance aux étudiants. Sa vibration est celle du bois

L’Etoile 5 est l’Etoile de la malchance

C’est une très mauvaise étoile qui apporte malchance, accidents et perte financière. Sa vibration est celle de la terre.

L’Etoile 6 est l’Etoile céleste

Cette étoile favorable est l’étoile de la prospérité qui apporte de manière inattendue la chance spéculative et l’autorité. Sa vibration est celle du métal.

L’Etoile 7 est l’Etoile de la violence

Cette étoile défavorable provoque la perte, des vols, de la violence et de la trahison. Sa vibration est celle du métal.

L’Etoile 8 est l’Etoile de la prospérité

C’est une étoile extrêmement propice qui apporte prospérité, succès et bonheur. Sa vibration est celle de la terre.

L’Etoile 9 est l’Etoile multiplicatrice

Cette étoile est particulière car elle accentue la vibration de l’étoile avec laquelle elle se trouve: elle peutêtre positive ou négative. Sa vibration est celle du feu.

A ces étoiles s’ajoutent 3 énergies néfastes qui, elles aussi, suivent les cycles et les directions différentes. Elles sont néfastes uniquement si elles sont dérangées:.

  • Le Grand Duc (Tai Sui) : il ne faut pas le stimuler, ni regarder dans sa direction et, donc éviter les travaux touchant sol, murs et toiture. Eviter le déplacement de mobilier lourd.
  • Le Briseur de l’année ( Sui Po) ne pas le déranger
  • Les trois meurtriers (San Sha) générés par un conflit entre l’Elément temps et l’Elément direction. Il faut y éviter les travaux et tout mouvement d’objet lourd.

Le Feng shui est issu de la Chine et les noms donnés aux énergies sont des  images comme dans toute la culture chinoise où le réel et l’imaginaire sont liés.

source  http://www.natura-fengshui.fr/etoiles-volantes-2018/

Les effets des étoiles volantes et la mise en place de remèdes ne sont pas instantanés.

Avant toute mise en place de remèdes des étoiles volantes, il y a une procédure logique et de bon sens à  appliquer. N’oublier pas que les changements visuels impliquent des changements invisibles et  énergétiques.

Commencer par un bon rangement et  un grand nettoyage de printemps, ensuite une purification et enfin booster les bonnes énergies et contrôler les néfastes.

Dans un prochain article, je vous proposerai des solutions pour remettre de la vie dans votre intérieur, ranger, organiser, éclairer, fleurir… et comment le Feng Shui devient une thérapie pour votre maison et pour vous.

Virginie